MENU

Pour me contacter : christian.bry@laposte.net


La forêt de Sénart en quelques lignes :

"Sénart" veut dire en celte druidique, « arbre près de la Séquana (Seine) »
C'était un lieu de culte recherché par les druides, où, l’eau et le bois se rejoignent

La forêt de Sénart fait partie intégrante du Plateau de la Brie elle s'étend sur environ 3 000 hectares et reste une survivante de l’immense forêt qui vers l’An 1000 partait de la forêt de Fontainebleau pour se rattacher au nord aux bois de Vincennes, de Livry et de Bondy.

Elle a fait partie du domaine royal depuis Philippe le Bel en 1314 jusqu'à la Révolution française. L’ensemble du massif était réservé aux chasses royales et les manants ne pouvait en jouir.

Louis XIV y a fait aménager des routes forestières rectilignes et des carrefours en étoile, pour y chasser à courre le loup et le cerf.

Dans le même temps, de vastes travaux de drainage sont ordonnés (les grands collecteurs tels que le fossé Daniel sont encore visibles).

Le terrain  est argileux, cette qualité de sous-sol explique la présence de près de  800 mares et de trois petits  cours d’eau qui y prennent naissance : Le Rû d’Oly, le Rû des Heaudles et le Rû du Madereau.
C'est cette terre argileuse et spongieuse qui l’a préservée au cours des siècles précédents, de toute forme de  construction.

Aujourd'hui c'est un massif domanial, c’est à dire qu’il appartient à chaque français.
Aux XVIIe et XIXe siècles, le bois de la forêt de Sénart est conduit à Paris par flottage sur la Seine. De nombreux charbonniers vivant dans la forêt y produisaient du charbon de bois.

Au cœur de la Forêt de Sénart serpente sur plusieurs kilomètres un intrigant talus, il sagit de tranchées en saillies qui ont été creusées pendant la Guerre 14-18 afin de permettre la défense de Paris d’une éventuelle percée prussienne.Une découverte unique en  France.

Depuis le début du XXe siècle, l'attrait de la forêt de Sénart pour le public ne se dément pas : elle reçoit plus de 3 millions de visites par an.

Il s’agit principalement d’une fréquentation de proximité : 60% des visiteurs habitent une des 12 communes riveraines, 20% viennent du reste de l’Essonne, 5% de Paris et 15% des autres départements limitrophes

Par décret du 15 décembre 1995, le massif de Sénart a été classé en forêt de protection. (La première en Ile de France).

Site crée en 2009

Mise à jour le 01/05/2021