MENU

Pour me contacter : christian.bry@laposte.net

Le châtaigner

Le châtaignier est un arbre majestueux de 25-35 m,et  pouvant mesurer 4 mètres de diamètre à la base.

Cet arbre fleurit de la mi-juin à la mi-juillet (les fleurs étant des chatons cylindriques jaunes pâles), les chatons mâles apparaissent en premier, ils sont disposés à la base des rameaux, les chatons femelles se réunissent par trois et sont disposés plus au sommet.

L'espèce étant auto-stérile (1), il faut toujours au moins deux variétés compatibles entre elles pour obtenir des fruits.

La bogue enveloppe les fruits et dissuade certains prédateurs de s'attaquer aux châtaignes.
À l'intérieur de la bogue se trouvent les châtaignes, au nombre de 1 à 3.

On ramasse ses châtaignes à partir du mois d'octobre.

Avec un million d‘hectares, le châtaignier est la troisième essence feuillue française.
Les châtaigneraies occuperaient à l'heure actuelle une superficie supérieure à 5000 km² soit environ 4 % du domaine forestier français.

Le bois de châtaignier est un bois dur qui servait autrefois à la tonnellerie et en bois de mine (2).

Il est toujours utilisé en ébénisterie, en menuiserie, en petite charpente et, de manière marginale, pour la couverture de bâtiments (lauzes de châtaignier aussi appelées essentes).

Peu utilisé pour la réalisation de poutres de grande section, car le bois a tendance à se détacher selon les cernes de croissance (roulure). Il existe un artisanat de petits objets en bois de châtaignier, dont les castagnettes sont l'exemple le plus connu.

Sa haute teneur en tanin fait que les araignées ne tissent jamais leur toile sur du bois de châtaignier.

Le châtaignier, surnommé "le pain du pauvre", a longtemps joué un rôle prépondérant dans l'alimentation humaine car ses fruits y remplaçaient les céréales en période de disette.

La culture du châtaignier a connu son apogée en France aux XVIe et XVIIe siècles.

Dans le Limousin, la châtaigne était la principale source de nourriture aux XVIIe et XVIIIe siècles.

En France, les feuilles sont recherchées pour parfumer et emballer le fromage de chèvre comme le mothais sur feuille.

Le châtaignier réagit très bien à la coupe et est, de ce fait, souvent cultivé en régime de taillis (3).

       Marron ? Chataigne ?

(1) Pollinisation indirecte ou fécondation croisée : se dit d'une plante qui a besoin d'une variété pollinisatrice pour la mise à fruits.
Pour obtenir des fruits avec un arbre autostérile, la présence d'un arbre d'une autre variété est nécessaire dans un périmètre de 200 à 300 m.

(2) Les bois de mine doivent :
- posséder de hautes qualités mécaniques, capables de donner au mineur le maximum de sécurité.
- présenter une résistance élevée à la flexion (cas des bois placés horizontalement) et au flambage (cas des pièces longues placées verticalement et comprimées).
- donner de nets signes avertisseurs avant de se rompre (flèche visible à l'œil, craquements audibles, même dans une galerie).
- Ils ne doivent pas se rompre brutalement, mais, au contraire, présenter une rupture très progressive, fibreuse, accordant au mineur quelques   secondes pour essayer de se mettre à l'abri.

(3) Le régime de taillis est une méthode traditionnelle d'aménagement forestier dans laquelle les rejets des souches de feuillus (les résineux ne donnent généralement pas de rejets) sont régulièrement émondés. Après avoir été coupée, la souche de l'arbre génère des brins. Une fois que les brins ont atteint des dimensions acceptables, on pratique donc une coupe à blanc. De nouveaux brins apparaîtront à nouveau et ce cycle peut être utilisé jusqu’à épuisement de la souche.

Ce type de régime forestier est principalement utilisé pour produire du bois de chauffage.

Sources Wikipédia