MENU

Pour me contacter : christian.bry@laposte.net

L'écureuil

En forêt de Sénart, nous pouvons encore apercevoir l’écureuil roux, mais nous verrons surtout une espèce envahissante et introduite  les <Tamias sibiricus> appelé aussi écureuil de Corée. Cet écureuil est originaire des forêts de Sibérie, de Mongolie, de Corée et des régions septentrionales de Chine et du Japon.

En France en 2006 on a recensé 15000 tamias dans la forêt de Sénart.

En Île-de-France la densité observée dépasse 10 individus à l'hectare en été.

Le corps d'un adulte mesure de 13 à 15 cm sans la queue pour un poids allant de 70 à 125 g.

Il a 4 doigts aux pattes arrière, et 5 doigts aux pattes avant.

Leur longévité est de 6 à 7 ans. La mortalité est plus faible en période d'hibernation qu'en période d'activité.

Généralement les femelles ont une ou deux portés par an, selon le climat local et la durée d'hibernation.

La période de reproduction commence en mars-avril (ce qui correspond à la sortie de l’hibernation à l’état sauvage).

La durée de gestation est d'environ 40 jours. Les portées sont en moyenne de 4 à 6 petits.Les jeunes pèsent 3 g à la naissance. La femelle possède 4 paires de mamelles pour allaiter ses petits qui seront sevrés au bout de 30 jours. Nus et aveugles à la naissance, les jeunes demeurent 6 à 8 semaines dans leur terrier.

Le tamia possède une très bonne vue et, grâce à ses vibrisses (1), un sens tactile développé.

Le Tamia de Sibérie est strictement diurne. Il sort de son terrier à l'aube et y retourne avant le crépuscule.On observe deux pics dans la journée : l’un en milieu de matinée et le second en milieu d’après-midi.

Il consomme essentiellement des graines, des fruits secs et des bourgeons d'arbres, mais aussi des champignons, des baies, des fleurs. Parfois il complète ce régime végétarien avec quelques arthropodes (2), insectes (larves et adultes de divers ordres), des amphibiens, des reptiles, voire exceptionnellement des œufs et des oisillons trouvés dans des nids au sol.

À l'automne l'animal sauvage a une activité intense pour constituer des réserves avant d'entrer en hibernation. L'hibernation se produit quand la température descend en dessous de 16°5. Ce temps de repos commence au mois d'octobre et peut durer 4 mois en Europe, entrecoupée de quelques réveils si le temps se radoucit.Il en profite pour absorber de la nourriture stockée dans la chambre de son terrier.

Il entrepose ses provisions au hasard dans le sol mais surtout dans une chambre de son terrier. Le poids de ses provisions est en moyenne de 2 kg, mais peut atteindre 6 kg.Durant l'été un trou dans un arbre peut faire office de nid mais à l'automne il est impératif pour le tamia de creuser un terrier profond afin d'y passer l'hiver.

Un terrier comporte deux entrées de 5 cm de diamètre et deux chambres : l'une sert de nid, l'autre de grenier pour entreposer les réserves de nourriture. Les terriers sont creusés à 50 cm de profondeur pour une longueur de 2 m au maximum, mais ils peuvent aller jusqu'à 1,5 m de profondeur.Ce terrier sert de refuge, de lieu de mise-bas, de site d'hibernation et de garde-manger. Le nid est généralement constitué de feuilles sèches, coupées grossièrement, rarement de mousses et de graminées sèches.En moyenne, les mâles changent de terrier toutes les semaines et les femelles tous les 4 jours, sauf si elles attendent des petits.Les femelles préfèrent creuser de nouveaux terriers alors que les mâles utilisent des terriers abandonnés.

Le tamia véhicule des centaines de parasites, et les maladies humaines qui vont avec… Ce qui est d’ores et déjà certain, c’est que l’écureuil de Corée est  couvert de tiques. Un seul tamia de Sibérie peut en porter plus de 500 !
Les tiques véhiculent une maladie peu connue mais de plus en plus répandue : la maladie de Lyme ou borréliose Là où les tamias se sont installés, et où il y a des grands ongulés (cerfs, chevreuils), il y a une forte possibilité de propagation de l’infection. Plus d’un tamia sur deux est porteur de la maladie

(1) Les vibrisses sont des organes sensoriels propres à certains animaux, dont les mammifères. Il s'agit de longs prolongements kératinés (poils chez les mammifères, plumes chez les oiseaux) qui transmettent leurs vibrations à un organe sensoriel situé à leur base.

(2) Le groupe des arthropodes contient notament les insectes, les araignées, scorpions et scolopendres

Sources Wikipédia