MENU

Pour me contacter : christian.bry@laposte.net

La vipère

En France, la vipère aspic est la plus commune des vipères notamment dans les milieux broussailleux.

Le genre Vipera est facilement identifiable grâce à ses nombreuses petites écailles sur la tête (au contraire des couleuvres qui ont neuf grosses écailles sur la tête).








Les vipères européennes ont toutes les pupilles fendues verticalement, alors que celles des couleuvres sont toujours rondes.







La vipère aspic atteint généralement 70cm. Cependant, certains spécimens peuvent mesurer 90cm.

Le dessin des marques dorsales est variable mais forme souvent en France un motif de bandes transversales foncées.Le bout du museau est retroussé.

Cette espèce utilise son venin pour tuer ses proies et parfois pour se défendre, notamment contre les humains chez qui une morsure peut s'avérer mortelle.

Mais les vipères provoquent peu de morsures mortelles en France par rapport, par exemple, aux guêpes.., le nombre total de morsures est estimé à un millier par an pour une centaine d'hospitalisations et 1 à 5 décès.

De plus ces serpents se cachent tout de suite, et ne se défendront que dans des situations les menaçant, par exemple si un promeneur marche sur sa queue... En conclusion, c'est une espèce à protéger, pas si dangereuse que cela!

Elle est par ailleurs protégée par les conventions internationales ainsi que par la législation de plusieurs pays où elle est présente, comme la France.

Elle est présente partout en France, sauf au nord. Elle vit dans les endroits rocailleux de préférence, mais elle peut s'adapter à tout type d'habitat. Elle préfére cependant la chaleur. C'est pour cela qu'elle est peu présente dans le nord de la France.

Sa période d'activité s'étend d'avril à octobre. Les accouplements ont lieu d'avril à mai et sont précédés de combats rituels entre mâles. L'espèce est ovovivipare , et les naissances surviennent entre septembre et octobre. Les petits sont tout de suite autonomes.

Les lézard et les grenouilles sont au menu des jeunes, tandis que les petits mammifères ou les oisillons sont préférés par les adultes. La vipère aspic se nourrit principalement de micromammifères (campagnols, mulots, musaraignes) mais aussi parfois de reptiles (lézards) et d'oiseaux. Les juvéniles se nourrissent surtout de lézards.

Elle tue ses proies en leur injectant son venin. Elle peut ingérer des proies pouvant être jusqu'à quatre fois plus grosse que sa tête. La déglutition est possible parce que les ligaments qui relient ses mâchoires sont très élastiques. L'estomac des serpents produit des enzymes et des acides extrêmement puissants, capables d'attaquer tous les tissus y compris les dents mais pas les poils et les griffes qui sont expulsés dans les fèces.

En cas de morsure, surtout ne jamais faire de garrot ni courir. S'allonger, rester dans le calme le plus complet, éviter tout effort physique et appeler les secours : le 15 en France, le 112 dans le reste de l'Union Européenne. Les morsures peuvent parfois être seulement "sèches" (pas de crochet, pas de venin !). Un œdème dans les deux heures signera l'envenimation.

En cas d'envenimation les secours arriveront peut-être avec du sérum antivenin qui est le seul moyen d'inverser un état de choc sur envenimation « ce traitement était très controversé autrefois, en raison de décès dus à une réaction anaphylactique. Ce risque a maintenant presque disparu».

Si un dispositif d'aspiration de venin est à portée de main on peut tenter de l'utiliser tout de suite après la morsure (une utilisation tardive étant inefficace) [son efficacité est controversée].